Bien s’organiser pour réussir l’IEF.
School supplies stationery on a blue background, back to school concept with copy space for text, flat lay, top view, mockup, free space

Bien s’organiser pour réussir l’IEF.

Ça y est, tu as décidé de te lancer dans l’instruction en famille (IEF), super ! Problème … Tu es motivée, certes, mais tu te poses un tas de question et ne sait pas comment bien s’organiser pour réussir l’IEF. Comme vais-je réussir à gérer l’instruction, les repas, le linge, le ménage, les activités, répondre aux besoins de chacun …

Sache que tu n’es pas seule, beaucoup de mamans se posent ces questions.

Aujourd’hui, je vais répondre à tes interrogations afin de te donner des pistes, des idées que tu pourras tester, adapter en fonction de ton rythme de vie, de tes enfants …

Bien s’organiser pour réussir l’IEF :

Évidemment, qui dit IEF dit enseignement. Pour éviter de partir dans tous les sens, t’apercevoir une fois un exercice commencé que ce n’est pas du niveau de ton enfant et perdre du temps à chercher ce que tu peux lui proposer à la place, il va falloir que tu t’organises. Ne t’inquiètes pas, on ne parle pas de gérer un agenda surbooké telle une chef d’entreprise.

Premièrement, définie les supports que tu vas utiliser. Tu peux t’en procurer sur le net, en magasin, et bien sûr tu peux en imprimer gratuitement via Pinterest, des blogs …

Une fois que tu as sélectionné ce que tu vas proposer à tes enfants, selon les niveaux, tu peux définir ce que vous allez aborder pendant un trimestre. Ex : tu as un enfant en Grande Section et tu souhaites aborder avec lui les additions simples et poursuivre la lecture avec les graphèmes complexes.

Du coup, tu prends tes supports tu regardes ce que tu as en relation avec ces thèmes et tu planifies. Ex : lundi ex 1p9 dans le cahier de math, puis additions que toi-même tu écriras dans un cahier et lecture p 187 dans son livre de méthode syllabique par exemple.

Voilà et tu fais ça pour chaque jour et chaque enfant.

C’est ce que je fais en tout cas. Je note les objectifs pour mes enfants selon leur niveau puis je prends leurs manuels, des feuilles que j’ai imprimé … et je note les exercices que nous allons faire.

Attention, à ne pas surcharger. Le temps de concentration et de capacité à fournir un travail est variable selon l’âge de votre enfant. Autre critère à prendre en compte, l’hyperactivité. Lorsque nous avons un enfant hyper actif, qui a du mal à se concentrer et ce, peu importe son âge, on sait d’avance qu’on ne pourra pas faire 5 exercices de suite et qui nécessitent 1 ou 2 heures de concentration. Mais où est le problème ? On s’adapte. Personnellement, j’ai pris l’habitude de ne pas surcharger mon aîné. Un exercice ou deux de maths, une page ou une demi page de lecture, 1 ou 2 exercices de français et c’est fini. En tout, on ne travaille pas plus d’une heure. De toute façon, il n’est pas en capacité de le faire. Quand je vois que mon enfant flanche, je lui dis on finira cet après midi.

Vous pouvez également laisser un jour off dans la semaine qui permettra de rattraper un ou deux exercices non faits.

Il est vraiment important d’éviter la surcharge, c’est contre productif. Tu vas finir par te dire je suis en retard, mettre la pression à ton enfant et personne n’y prendra plaisir.

Tu peux travailler d’un bloc 1 ou 2h le matin, ou une partie le matin et le reste l’après midi ou uniquement l’après midi. Je te conseille de tester au démarrage et de voir à quel moment ton / tes enfants seront le plus réceptifs.

Il y a des jours où ils ne voudront pas faire ce que tu as programmé, tant pis ! Regarde ce que tu avais prévu le lendemain ou un autre jour de la semaine et inverse. Le travail finira quand même par être fait.

Tu n’es pas obligé de faire travailler tous tes enfants en même temps. Si tu as des enfants fin primaire / collège et/ ou lycée, c’est assez cool car ils peuvent travailler en autonomie dans leur chambre et te solliciter si nécessaire. Si tu as des maternelles et primaires garde les prêts de toi. Tu peux les faire travailler en même temps ou un après l’autre. Test également, regarde si un ne perturbe pas l’autre …

Si tes enfants travaillent en même temps, afin de ne pas être sollicitée par les deux à la fois et au final ne pouvoir répondre à personne, repartie les activités efficacement. Ex : tu ne vas pas faire lire tous tes enfants en même temps, car tu ne vas entendre personne. Mets un de tes enfants sur une activité qui ne nécessite quasiment pas ton attention ex : la géométrie et met l’autre sur une activité qui demande beaucoup ton attention ex : la lecture. Idem si tu fais une dictée à un de tes enfants met l’autre sur des calculs, s’il est déjà à l’aise avec ce type d’exercice.

Donc voila, tu l’auras compris, il faut que tu programmes les apprentissages sur une période. Que tu sois flexible si ça ne se passe pas comme tu veux et que tu tests jusqu’à trouver combien d’heure par jour et à quel moment de la journée.

Si ça peut te rassurer sache que mes enfants sont d’âge rapprochés j’ai eu les deux en même temps en IEF et j’ai procédé comme je t’ai expliqué ci-dessus.

Je n’ai jamais fait plus d’1h30 par jour d’IEF, pourtant ils ont su lire bien avant des enfants scolarisés qui sont en grande section ou en CP, idem pour les mathématiques nous sommes dans les clous … Je dis cela sans prétention, c’est uniquement pour te montrer que l’IEF ne te prendra pas 8h/jour comme l’école. Si tu enlèves les weekend, les récréations, les vacances, les sorties pédagogiques, les profs absents, les rituels, le sport … tu verras que tu n’es pas très loin en terme de temps alloué purement à l’apprentissage.

Si tu discutes avec des mamans tu te rendras même compte que beaucoup ont ce discours. Les enfants instruits à domicile sont souvent en avance sur le programme. Et oui, ils sont le centre de notre attention et nous pouvons aller à l’essentiel et revenir sur quelque chose uniquement si l’enfant en a besoin et non le faire pour d’autres comme les maîtresses le doivent si d’autres élèves ont besoin d’explications supplémentaires.

Organiser l’ief c’est bon, place à la maison.

Organisation du foyer :

Bon, tu vas le voir, rien de bien compliqué. Encore une fois je te parle de quelque chose testée et approuvée. Encore une fois ça sera à toi d’améliorer, de tester jusqu’à trouver le rythme qui te convient.

En ce qui concerne le ménage, comme je le disais sur Instagram personne n’a une maison qui ressemble à un catalogue de chez But. Ce n’est pas pour autant que ta maison doit être en dessus dessous au point que tu n’as qu’une seule envie, fuir.

Je vais te donner quelques astuces. Premièrement, fais la vaisselle après chaque repas, même le goûter. Ainsi, pas d’évier qui déborde le soir, qui décourage et une vaisselle reportée au le demain matin et qui te fera perdre du temps. Si tu as un lave vaisselle ça sera encore plus simple.

Pour les sols, passe un petit coup d’aspi 10 min tous les jours où tous les deux jours, ça minimisera les dégâts, si tu as le courage de faire la serpillère en plus, fais le.

Fais en sorte que le coin dédié à l’IEF, un bureau, table de cuisine, de salle à manger soit toujours rangé avant de dormir, tu gagneras du temps le lendemain.

Le soir, avant de coucher les enfants, tout le monde fait un tour de la maison. Range les jouets qui traînent, remet les coussins et c’est bon.

Le matin, tu te lèveras avec un coin IEF débarrassé, les jouets à leur place et un évier vide. C’est l’essentiel. Selon ta disponibilité, accorde-toi un jour dans la semaine où tu fais le gros ménage.

Pour les repas, tu peux soit cuisiner en quantité le soir comme ça tu as des restes le midi. Soit faire du rapide le midi. Ex : des tartes salées, des gratins ainsi pendant la cuisson qui ne nécessite pas de surveillance, tu peux continuer avec les enfants ou faire des bricoles. Tu peux aussi faire des salades, des soupes et faire quelque chose de plus poussée le soir…

Pour le linge, tu peux lancer une machine programmée la nuit et l’étendre à ton réveil, ou une au petit déjeuner  que tu étendras avant de manger à midi. Une fois sec plie et range ainsi ton panier ne débordera pas.

N’oublie pas, il y a des jours ou tout cela ne sera peut-être pas applicable pour X ou Y raison. Dis toi que tu feras mieux le lendemain.

 Je t’ai donné des outils pour démarrer sereinement, j’espère qu’ils te seront profitables. Je vais également préparer un article sur les apprentissages, à savoir par quoi commencer, que proposer à ses enfants …

En attendant retrouve mon article sur comment apprendre à lire à son enfant ici.

Laisser un commentaire